Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Que faire ? / Villages et leur patrimoine / Avennes

Avennes

Avennes est un exemple de village linéaire qui s'est étiré à partir du noyau le plus ancien constitué par la grande ferme carrée, l'église, l'école et quelques habitations.

Centre

Depuis la rue de la Chapelle, la silhouette du village est partiellement camouflée par le relief et la végétation. Seuls le clocher de l'église et les toitures des fermes avoisinantes dessinent sur l'horizon une ligne harmonieuse de volumes homogènes.
 
A l'ouest de la rue principale s'est créé un ensemble fait de petites rues qui s'entrecroisent et de maisons basses qui datent pour la plupart du siècle dernier. Seul le quartier de l'ancienne gare occupe, au nord, une situation excentrique, quelque peu dévaluée depuis l'abandon du chemin de fer. Ce site fait actuellement l'objet d'un projet d'aménagement d'une mini-zone d'activités économiques.
Avennes comprend une école maternelle communale.

Une nouvelle maison de village a été construite au coeur du village et en bordure du RAVeL.

 

 

 

Eglise Saint-Martin

En 1905, l’architecte Auguste Van Assche dirigea la construction d’un édifice néo-roman en moellons de silex, faisant table rase de l’église ancienne dont certaines parties -le choeur- remontaient au XIIe siècle.
 
De cette église ancienne, seuls furent réemployés certains chapiteaux et colonnettes du XIIe siècle. Le mobilier eut un peu plus de chance, étant en partie maintenu : la cuve baptismale de tradition mosane date de 1609.

 Une peinture d’un calvaire est attribuée à Englebert Fisen. Le XIXe siècle y ajouta une remarquable chaire de vérité (1848) ornée de deux palmiers sculptés.
 
En face de l’église, le siège de l’ancienne Justice de Paix du canton.
 
Près de l’église, on distingue une ferme qui a connu il y a longtemps son heure de gloire.
 
Il s’agit de l’ancienne ferme seigneuriale (XVIIIe siècle réaménagée au XIXe siècle).
 
Quelques bâtiments d’archéologie industrielle, la plupart désaffectés, témoignent encore de l’activité de ce petit bourg jusqu’à une époque récente (brasserie, sucrerie).

Avennes est également connu pour l'Homme d'Avennes, un personnage datant du néolithique, soit environ 5500 ans avant Jésus-Christ. Découverte en 1945, sa sépulture contenait les squelettes d'un adulte et de deux enfants en bâs âge.

 

La tombe d'Avennes appartient à la civilisation dite de Michelsberg, au néolithique, qui s'épanouit au quatrième millénaire avant Jésus-Christ. C'est l'époque du gisement de Spiennes.

 

La découverte eut lieu en septembre 1945. Elle est due à Joseph Destexhe-Jamotte, de Saint-Georges. Elle se trouvait au lieu-dit "Dessus le Thier des Botteresses" et gisait à un mètre cinquante de profondeur. La terre marneuse a assuré sa bonne conservation.

Le site recelait en outre des puits d'extraction du silex et des ateliers de taille.

La tombe contenait un squelette d'homme, deux squelettes d'enfants, deux poinçons polis en os, un "casse-tête" poli en bois de cerf perforé, une hache polie en silex, un instrument à face plate en silex, de gros éclats de silex et des ossements de sanglier, de cerf et de chevreuil.