Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Deux voitures électriques partagées en milieu rural : une première en Wallonie !

Deux voitures électriques partagées en milieu rural : une première en Wallonie !

En 2002, notre Commune de Braives s’est lancée dans un PALME (Programme d’actions locales pour la maîtrise de l’énergie). En 2012 a eu lieu le 1er engagement de la commune auprès de la Convention des Maires en cherchant à multiplier les actions afin de réduire l’empreinte carbone aux horizons fixés par l’Europe et la Région Wallonne.

Notre PAEDC (Plan d’Actions en faveur des Energies renouvelables et en faveur du Climat), pour atteindre nos objectifs pour 2030 fait apparaître que notre commune rurale est fortement impactée par l’état de son habitat qui nécessite bon nombre de chantiers d’isolation mais aussi par une trop forte présence de l’automobile au sein des foyers braivois.

Quelques chiffres à ce sujet :

  • Braives = 6450 habitants et +- 2450 ménages
  • En 2021, nous comptabilisons, en dehors des voitures de société, 4634 véhicules (100 en plus par rapport en 2020). Dont 74% deprivés, 11% utilitaires, 5% tracteurs, 2% autres et 8% motos.
  • En 2006, 139 millions de kwh ont été consommés sur le territoire de Braives. 88% de ces consommations visaient les secteurs du logement et du transport. Ce dernier représentait même à lui seul 50% des consommations.
  • En termes de CO², cela représente 36.600 tonnes dont 17.000 tonnes uniquement pour le transport.

Il est donc essentiel de trouver des solutions et la voiture partagée en fait partie.

Dans ce contexte interpellant, où la moyenne des véhicules par ménage est de + de 1,7 véhicules alors que la moyenne régionale est de 1,22 véhicules par ménage, nous avons réfléchi avec notre comité de pilotage PAEDC. Nous avons pu créer certains contacts très utiles afin de nous orienter vers la possibilité de créer un service de voitures partagées au profit des habitants à la fois de Braives mais aussi des alentours. Notre constat partait de l’incompréhension de voir ces projets de voitures partagées se développer au sein de grosses entités urbaines mais pas en zone rurale, là où la voiture est encore perçue comme indispensable au sein des ménages.

Les membres du comité PAEDC sont persuadés qu’un projet pilote de ce type a toute sa raison d’être afin de vérifier si les habitants en zone rurale sont prêts à envisager d’autres alternatives à la voiture familiale et prêts à envisager certains changements comportementaux.

Le moment apparaît aussi comme étant clé dans cette expérience : les défis climatiques, la hausse des coûts énergétiques et l’inflation sont les composantes idéales pour sensibiliser au mieux les Braivois à modifier leurs comportements et permettre à de nombreux ménages braivois de se poser la bonne question de garder ou non l’un ou l’autre véhicule privé.

C projet s’inscrit dans un programme de réflexion plus large au niveau de la mobilité braivoise. Notre commune est bordée de voiries régionales et nous avons la chance d’avoir une ligne de bus express reliant Waremme à Namur. Nous développons, dans ce contexte, un projet en développement rural ainsi que via PIMACI et la mobilité active, un réseau devant permettre de relier les 8 villages de l’entité braivoise de manière la plus sécurisée à vélo ou à pied, devant permettre de relier les deux futurs mobipôles de notre commune. Nous participons, au niveau touristique, au développement des points nœuds de la province de Liège et notre commune est traversée par un Ravel qui nous permet de relier Hannut à Huy, en plus des lignes de bus 127, reliant les gares de Landen et de Huy.

Ce projet de voitures partagées en zone rurale est, à notre connaissance, une première qui se concrétise en Région Wallonne. L’opération est lancée durant la semaine de la mobilité.

Les partenaires sont :

  • AUTOSPHERE pour la mise à disposition de deux véhicules électriques et pour la gestion de la location « partagée », entreprise intéressée dans ce projet afin de faire connaitre la voiture électrique et afin de tester le marché en zone rurale, là où les besoins sont les plus importants.
  • PROXYT DELHAIZE DE BRAIVES pour mise à disposition du parking et des bornes de rechargement électrique. Très intéressé dans la démarche car le projet s’inscrit dans la volonté du propriétaire de faire de son magasin un magasin d’exemplarité durable au niveau énergétique. A noter que le Proxy Delhaize fournira l’électricité nécessaire à la recharge des deux véhicules à son prix coûtant.
  • REGION WALLONNE via son Ministre de la mobilité pour soutien de 10000,00€ au volet communication et sensibilisation durant la période test prévue de 6 mois, prolongeable si succès de l’opération test avec volonté de pérenniser l’action.
  • COMMUNE DE BRAIVES Initiatrice de cette action via le PAEDC

Comment ça marche ?

 

Cette fonctionnalité nécessite l'acceptation des cookies.
Modifier vos préférences en matière de cookies.