Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Quelles précautions contre le sac-jacking ?

Quelles précautions contre le sac-jacking ?

Sac-jacking ? L'auteur s’empare d’un sac à main ou d’autres objets, en ouvrant la portière ou en brisant la vitre d’une voiture qui a dû ralentir voire stopper, à cause du trafic ou d’un stratagème expressément mis au point.

Les modes opératoires

Chaque année, la police est informée de 200 à 300 sac-jackings. Cette forme de criminalité touche principalement le "grand" Bruxelles (Bruxelles Capitale et les communes aux alentours).

Les faits ont surtout lieu au cours des mois hivernaux plus sombres, à savoir d’octobre jusqu’à mars inclus. La plupart des sac-jackings sont commis entre 17h et minuit. Les auteurs choisissent sciemment ce créneau horaire en raison de l’anonymat accru qu’il procure (moins de luminosité, rues moins fréquentées, …). Ils sont rarement interceptés en flagrant délit et ceux qui font l'objet d'une arrestation à la suite d'enquêtes, sont principalement des jeunes hommes âgés de 16 à 18 ans.

Le butin le plus souvent volé est le sac à main (y compris son contenu : cartes bancaires, gsm, clés, carte d’identité, …). Les auteurs profitent en effet des opportunités offertes par les victimes qui, en général, laissent leur sac à main ou d'autres objets de valeur, bien en vue sur le siège passager.

Les auteurs interviennent au moment où la voiture ralentit et doit s'arrêter soit à un feu rouge, dans les embouteillages ou lorsque la victime vient de se garer... Mais il est rare que le vol se produise sur le parking d'un grand magasin.

Dans la plupart des cas, les auteurs opèrent à plusieurs. Par exemple : un des membres de la bande remonte la file des voitures bloquées dans un embouteillage et il repère des victimes potentielles, la plupart du temps des femmes qui ont laissé leur sac sur le siège du passager ... Il téléphone ensuite ou fait signe à son comparse qui se trouve à un carrefour, un peu plus loin. Le véhicule une fois arrêté devant le feu rouge, l'auteur brise alors la vitre et vole le sac à main.

D'autres modes opératoires sont possibles, par exemple lorsque les auteurs circulent lentement à moto ou en scooter et observent principalement les conductrices seules au volant. Lorsque le véhicule ciblé est bloqué dans la circulation, ils exécutent leur 'sac-jacking'.

Comment éviter le sac-jacking ?

  • Ne laissez ni veste, malette ou objet de valeur bien visible dans l’habitacle. Déposez par conséquent vêtements, sacoche, pc portable, etc. dans le coffre de la voiture, avant de partir, à l’abri des regards
  • Roulez toujours portières fermées et vitres relevées
  • Restez dans la voiture, ceinture de sécurité attachée et ne baissez que très légèrement la vitre si quelqu’un s'approche de votre véhicule pour vous aborder
  • Lorsque le trafic ralentit ou est à l’arrêt, restez vigilant et observez autour de vous
  • Evitez de vous retrouver « enfermé » dans la circulation, ne collez pas à la voiture qui vous précède : gardez vos distances afin de toujours être en mesure de vous dégager en cas de problème
  • Ralentissez progressivement à l’approche d’un feu rouge ; vous pourrez ainsi mieux observer et passer au vert sans devoir nécessairement vous arrêter
  • Privilégiez les parkings sûrs : signalisation claire, éclairage efficace et surveillance effective (système de vidéosurveillance, gardiennage).
  • En cas de vol, contactez immédiatement la police locale qui transmettra vos renseignements aux patrouilles sur le terrain et initiera une enquête.

Source : www.secunews.be

© Secunews