Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Prévenir les vols de vélo ? Quelques pistes …

Prévenir les vols de vélo ? Quelques pistes …

Des précautions individuelles (cadenas, marquage, …) combinées à des initiatives locales ciblées (box sécurisés) peuvent endiguer les vols de vélos commis sur la voie publique. La prévention des cambriolages de magasins de vélos est aussi abordée.

Vols de vélos sur la voie publique

Précautions individuelles

Quelques règles immuables sont à rappeler aux propriétaires de vélos qui les stationnent sur la voie publique :

  • Acheter des cadenas antivols efficaces (en forme de U ou pliants résistants) ;
  • Laisser le vélo à un endroit fréquenté et bien visible ;
  • Toujours cadenasser le vélo, même pour un bref moment ;
  • Utiliser si possible deux cadenas et attacher le cadre à un point fixe ;
  • Conserver la facture d’achat de son vélo, noter le numéro du cadre et le faire graver (via le marquage gratuit de son numéro national) ;
  • Contracter une assurance contre les vols de vélo ;
  • Déposer toujours plainte à la police ou déclarer le vol via l'e-portail https://www.police.be/fr/e-loket/porter-plainte .

Initiatives prises sur le plan local

Au-delà de ces précautions individuelles de bon sens, certaines villes belges, particulièrement exposées, ont pris des initiatives propres dans le but de contrer les vols de vélos.

Il en est ainsi, par exemple à Gand, le chef-lieu de la Flandre Orientale. Face aux nombreux vols de vélo, les autorités locales ont autorisé la police locale gantoise à dissimuler des « vélos-appâts » (lokfietsen) à travers la ville. Ceux-ci sont équipés d’un système de géolocalisation qui permet aux forces de l’ordre de pister les auteurs et d’en savoir davantage sur leurs modes opératoires et sur leurs repères.

D’autres villes, comme Anvers ou Bruges, confrontées aux mêmes problèmes, ont marqué leur intérêt pour ce procédé au sujet duquel les autorités gantoises communiquent peu, dans un souci de discrétion par rapport aux auteurs. Bruxelles s’y est intéressée également, mais sa réglementation régionale laisse peu de latitude à ce processus.

La ville de Liège, principale cité wallonne touchée par ce type de vols, a mis en place des box à vélos sécurisés, créé un grand parking à vélos au centre de la ville et organise régulièrement des actions gratuites de marquage des bicyclettes.

Dans la capitale, des mesures spécifiques ont également été prises par certaines zones de police locale, soit en marquage de cadres de vélos soit dans l’optique d’aides à l’enquête, afin de faciliter la récupération du vélo volé. Ainsi, la zone de Bruxelles-Ixelles dispose d’un service ‘VéloFlic’, qui via le réseau social Facebook, encourage toute victime de vol à déposer plainte, afin qu’un maximum de caractéristiques du vélo concerné puissent être partagées sur l’application. En outre, les autorités bruxelloises ont développé un sticker ‘mybike.brussels’, indécollable et muni d’un QR code personnalisé.

Quant au Gouvernement fédéral, il a mis sur pied ‘BeCyclist’, un plan d’action 2021-2024, pour promouvoir l’utilisation du vélo. Une des composantes du projet vise à intensifier la lutte contre les vols de vélo, par exemple par le biais d’un registre national.

Autres pistes pour retrouver un vélo volé

  • velosretrouves.be (uniquement en Flandre) ;
  • la page Facebook de Mybike.brussels ;
  • le site ou la page Facebook de votre zone de police locale ;
  • les brocantes et sites de seconde main ;
  • les dépôts de vélos retrouvés gérés par les communes.

Cambriolages dans les magasins de vélos

Compte tenu des cambriolages opérés actuellement par des bandes organisées dans les magasins de cycles, certaines mesures de prévention spécifiques peuvent être recommandées aux gérants de ces établissements :

  • En cas d’agissements suspects autour d’un magasin, par le fait d’un véhicule ou d’une personne, toujours en avertir la police et essayer de retenir un numéro de plaque ou tout autre élément important (ou prendre une photo) qui pourrait aider les forces de l’ordre à rechercher les auteurs.
  • Installer un bon système d’alarme et de vidéos de surveillance. Il est crucial que lors d’un cambriolage, l’éclairage du magasin soit actif afin de pouvoir disposer d’images claires et exploitables.
  • Contacter le conseiller en prévention vols de sa police locale pour obtenir des suggestions utiles et, si besoin, une visite sur place.
  • Fournir, en cas de vol ou cambriolage, le numéro de série de chaque vélo dérobé et mettre des photos de ceux-ci à la disposition des forces de police.

Source : www.secunews.be

© Secunews