Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Les bonnes réactions après un cambriolage

Les bonnes réactions après un cambriolage

Bien que le nombre de cambriolages ait récemment diminué, on enregistre encore près de 130 faits journellement en Belgique. Lorsque les mesures préventives n’ont pas été efficaces à suffisance, comment réagir si l’on a été victime d’un vol ?

Reprendre rapidement le dessus

Être victime d’un cambriolage constitue un événement traumatisant face auquel on peut être légitimement perdu. Police, assurance, serrurier, …, par quel bout faut-il prendre le problème ? Qui doit-on informer et dans quel délai ?

En effet, la stupeur passée, il faut réagir sans trop perdre de temps, ce qui sera d’autant plus aisé si l’on s’y est préparé un minimum. Sachez déjà que les démarches à effectuer s’envisagent selon une temporalité allant du court terme au moyen terme.

A très court terme

Il convient tout d’abord de faire appel à la police, dès la découverte des faits, en formant le numéro 101 (ou le 112). Il vous sera demandé de communiquer une série de renseignements : votre identité, l’adresse exacte où l’intervention est sollicitée, la nature du sinistre, etc.

N’hésitez pas à préciser immédiatement si des conséquences particulières sont à déplorer, par exemple si des armes ou un véhicule ont été volés afin de permettre à l’opérateur du 101 de le signaler immédiatement aux équipes sur le terrain.

Surtout, ne touchez pas aux objets que l’auteur aurait pu manipuler (porte d’entrée, boîte à bijoux, etc.) en attendant les conseils du service de police qui se rendra sur place. Vous recevrez de sa part, une attestation de dépôt de plainte. Il vous est aussi conseillé de demander une copie (gratuite) de votre audition et de faire une déclaration de personne lésée dont la police peut aussi se charger.

Si des cartes bancaires ont été dérobées voire des documents d’identité belges (passeport, carte d’identité, etc.), signalez-le à Card stop 070/344 344 et à Doc stop 00800/2123 2123 ou le +32 2 518 2123.

Pour les documents d’identité étrangers, un contact avec votre consulat ou votre ambassade sera utile.

Prenez immédiatement les dispositions utiles afin de préserver les lieux notamment si une porte (ou une fenêtre) a été fracturée.

Il s’agira de s’informer auprès de votre compagnie d’assurance si vous disposez d’une extension de couverture qui prend en charge les réparations d’urgence. A noter que certaines compagnies réservent des numéros d’appel d’urgence joignable 24h/24h et qu’elles ont des accords avec différentes entreprises qui se sont engagées à intervenir rapidement.

Par la même occasion, vous l’informerez du vol (ou le courtier) et vous n’oublierez pas de préciser si un véhicule a été dérobé puisqu’il peut aussi être assuré contre ce type de méfait. Il est important de prendre en considération le fait que l’on ne connaît pas toujours toutes les possibilités des contrats d’assurance et un renseignement permet parfois d’éviter de prendre à sa charge des frais importants.

Si un GSM a été dérobé, il convient aussi d’en informer l’opérateur téléphonique pour bloquer la carte SIM.

Enfin, si les clefs d’un véhicule ont disparu, prenez les dispositions utiles pour le mettre à l’abri.

En attendant l’arrivée de la police, préparez une liste des objets disparus (factures, numéros de série, etc.) et photographiez les lieux. Police et compagnie d’assurance auront besoin de ces informations.

A moyen terme

Dans les jours suivant les faits, contactez votre administration communale afin d’obtenir copie des documents dérobés en vous munissant des attestations délivrées par la police.

De nouvelles démarches avec votre compagnie d’assurance seront nécessaires. Pour cela, vous devez compléter votre dossier (numéro de PV, attestations de la police, liste d’objets disparus, factures, photographies des traces d’effraction, devis de réparation, etc.) et vous aurez probablement la visite d’un expert dépêché par votre assureur.

Le plus souvent, ces démarches peuvent se faire par Internet ou bien elles seront prises en charge par votre courtier.

Conclusions

Il ne faut pas oublier que l’on réagit d’autant mieux à un événement quand on s’y est quelque peu préparé. Pour cela, des conseillers en prévention attachés aux communes ou aux zones de police peuvent vous aider gratuitement.

Pour trouver le contact utile, il suffit de se rendre sur le site Internet www.conseillerenpreventionvol.be et d’y introduire votre code postal.

Après vous avoir donné les conseils pour la sécurisation de votre immeuble, le conseiller vous indiquera aussi les démarches à effectuer si vous êtes victime d’un cambriolage.

Si vous avez besoin d’un soutien, un service d’aide aux victimes peut vous aider. Les adresses utiles peuvent être trouvées en suivant les liens :

Source : www.secunwes.be

© Secunews