Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / A cheval sur la route : règles et conseils pour les cavaliers

A cheval sur la route : règles et conseils pour les cavaliers

Comment doivent se comporter les cavaliers sur la voie publique ? Peuvent-ils circuler à deux de front ? Quelles règles pour les groupes de cavaliers ? Quand est-il permis de galoper ?

Le cheval est un moyen de transport "vivant" qui est soumis à un régime un peu particulier dans la réglementation routière. Ce premier article est consacré aux règles que doivent respecter les cavaliers dans la circulation. Dans un second article à suivre, nous verrons les obligations et recommandations qui concernent les automobilistes en présence de chevaux.

En tant que conducteur, le cavalier doit respecter le code de la route

Un cavalier est un conducteur et le reste même s’il conduit son cheval à la main, ce qui est l’inverse de ce qui se passe avec le cycliste par exemple ! Comme n’importe quel autre conducteur, le cavalier ne peut, par exemple, pas faire usage de son GSM en le tenant en main ou circuler en état d’imprégnation alcoolique. Et ce même, répétons-le, lorsqu’il conduit son cheval en étant lui-même à pied !

Comme tout conducteur avec son véhicule, le cavalier doit aussi maîtriser sa monture en toute circonstance. L’erreur qu’il faut vraiment éviter est donc de partir sur la route avec un cheval lorsqu'on n’est pas certain de pouvoir le contrôler à tout moment.

Le cavalier doit circuler le plus près possible du bord droit de la chaussée et n’est pas admis sur les trottoirs ou les pistes cyclables par exemple. Par contre, en dehors des agglomérations, un cavalier peut emprunter un accotement de plain-pied situé à droite de la route.

Le cavalier doit indiquer à temps ses changements de direction par un mouvement du bras.

Seul ou en groupe, le cavalier tiendra également compte …

Le galop est interdit en agglomération, mais pas le fait de trottiner.

Les cavaliers peuvent circuler en permanence à deux de front mais, même en trottinant, les cavaliers ralentissent le reste du trafic, et donc, il sera très apprécié des automobilistes qu'ils se rangent de temps en temps pour laisser passer le trafic automobile qui les suit.

Les groupes de plus de 10 cavaliers peuvent être accompagnés d’un chef de groupe âgé de plus de 21 ans, équipé d’un brassard tricolore et d’un signal C3. Celui-ci peut immobiliser le trafic aux carrefours sans feux pour permettre au groupe de cavaliers qu’il mène de traverser.

Le cavalier peut être très jeune, puisqu’il est permis de monter seul à cheval sur la voie publique dès l’âge de 14 ans, et à partir de 12 ans si l’on est accompagné d’un cavalier âgé d’au moins 21 ans.

Enfin, la nuit, un éclairage est obligatoire. Mais nous recommandons également d’équiper le cheval et le cavalier d’éléments fluorescents et rétro-réfléchissants, tant de jour que de nuit…

Sources : www.secunews.be

© Secunews